La fiscalité en Andorre

La fiscalité la plus avantageuse d’Europe

Le régime fiscal de la Principauté d’Andorre présente de nombreux avantages

La création d’une société en Andorre (patrimoniale, offshore, commerciale ou holding) est un excellent moyen pour optimiser la gestion de vos obligations fiscales. La fiscalité en Andorre vous permet d’augmenter de façon significative vos revenus nets et votre patrimoine, sans être résident obligatoirement ! 

Ainsi, et pour toutes ces raisons, nous vous conseillons de créer une société en Andorre. En qualité de spécialistes, nous vous accompagnerons dans ce montage.

À ce propos, tous nos collaborateurs sont des experts en matière de droit fiscal, juridique et administratif. Ils sauront vous accompagner et vous conseiller vers des solutions 100% légales. Leur objectif ? Favoriser vos intérêts économiques en vous orientant vers une nouvelle pratique fiscale, bien plus avantageuse.

Les bénéfices des entreprises (petites, moyennes et grandes entreprises) sont allégés d’impôts. Ce qui fait de la Principauté d’Andorre le pays présentant le plus d’avantages fiscaux aux portes de l’Europe. Depuis février 2015, la Principauté d’Andorre a été retirée de la liste noire des paradis fiscaux. 

La fiscalité en Andorre : à quoi ressemble-t-elle ?

Contrairement à de nombreux autres pays européens, Andorre, qui ne fait pas partie de l’union européenne, bénéficie d’une fiscalité très favorable pour les personnes physiques, morales et les entreprises. Les impôts et autres taxes appliqués dans la Principauté andorrane sont nettement moins importants.

Actuellement, il existe différents impôts en Andorre, avec des spécificités avantageuses pour chacun d’entre eux :

  • L’IRPF (impôt sur le revenu des personnes physiques) se situe entre 0% et 10% maximum des ressources annuelles déclarées ;
  • L’IS (impôt sur les sociétés) est également de 10% maximum sur les bénéfices déclarés chaque année ;
  • La TVA en Andorre (appelée aussi IGI ou impôt général indirect) est de 4,5%. Autrement dit, il s’agit du taux le plus bas en Europe !
  • Ni IFI ni droits de succession sur le sol andorran ;
  • Un système de protection très avantageux en Andorre, avec des cotisations à la sécurité sociales (CASS) particulièrement faibles par rapport au reste de l’Europe.

La fiscalité en Andorre réunit donc de nombreux éléments avantageux pour tous les contribuables.

Les impôts en Andorre :
différences entre résident et non-résident fiscaux

Afin de mieux comprendre le fonctionnement des impôts en Andorre, voici trois des taxes les plus connues sur le territoire andorran : l’IRPF, l’IS et l’IRNR.

I - Impôts en Andorre pour les résidents fiscaux : l’impôt sur le revenu (IRPF)

L’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPF) est un impôt direct instauré en Andorre depuis 2014. Dans les grandes lignes, cet impôt est appliqué à l’ensemble des revenus d’une personne résidant fiscalement en Andorre, qu’importe la source des revenus.

Actuellement, l’IRPF s’applique à :

  • Toute personne résidant pendant plus de 183 jours par an sur le sol andorran ;
  • Toute personne exerçant une activité économique ou disposant de biens dans la
    Principauté d’Andorre.

II - IS : l'impôt en Andorre pour les sociétés

Pour les sociétés, il existe un impôt en Andorre : l’impôt sur les sociétés (IS).
L’IS est de 10% maximum sur les bénéfices des sociétés. Cet impôt concerne principalement les entrepreneurs en Andorre.

III - Impôt sur le revenu des non-résidents (IRNR)

Il arrive que des travailleurs français ou espagnols aient une activité en Andorre. Bien que travaillant au sein d’entreprises domiciliées fiscalement en Andorre, ils ne sont pas, pour leur part, résidents fiscaux au sein de la Principauté. C’est pourquoi il existe l’impôt sur le revenu des non-résidents (taux général de 10%), se basant sur le salaire gagné par les travailleurs frontaliers. Cela permet aux non-résidents d’exercer une activité professionnelle en Andorre sans pour autant devoir s’y installer !

Gestoria Andorre vous explique les démarches à suivre

Nous avons de nombreuses solutions pour vous permettre de mieux comprendre la fiscalité en Andorre. Profiter de tous ces avantages fiscaux est tout à fait possible ! Pour bénéficier de cette défiscalisation, de nombreuses sociétés n’hésitent pas à quitter fiscalement leur pays d’origine, tout en continuant à y pratiquer leurs activités et ce, en toute légalité. Il y a ceux qui choisissent d’y établir leur résidence et ceux qui restent résidents français tout en ayant une activité professionnelle en Andorre.

En effet, Andorre, bien qu’enclavée entre la France et l’Espagne et utilisant comme elles l’Euro, ne fait pas partie de l’Union Européenne. Cependant, Andorre entretient quand même des relations et certains accords avec elle. Ceci étant, les produits y sont vendus avec une taxation moindre.

Rappelons que, pour profiter de cette optimisation fiscale, toute procédure s’effectue dans le respect des dispositions légales en vigueur et ne constitue en aucun cas une invitation à enfreindre les lois et dispositions du pays d’origine.

Ainsi, Andorre propose d’immenses avantages en matière de défiscalisation et d’optimisation fiscale pour toute société résidente en Andorre. Réduction de l’impôt sur les sociétés, exonération fiscale… Pour les sociétés, la déclaration de revenus n’est plus un moment à redouter !

Dès aujourd’hui, prenez contact avec nos experts pour savoir quand, comment et pourquoi venir en Andorre.

Renseignements gratuits et sans engagement. Nos conseillers vous répondent rapidement !

Nous apportons à chacun de nos clients un service personnalisé. Nous restons à votre disposition pour toutes questions pratiques sur le territoire Andorran.

Un interlocuteur pour toutes vos demandes

Nos experts vous repondent !

Renseignements gratuits et sans engagement. Nos conseillers vous répondent rapidement !

Conseils gratuits, sans engagement !