Les 7 pays proposant le plus d’avantages fiscaux en 2024

L’expatriation fiscale depuis la France présente plusieurs atouts aussi bien pour les particuliers que les entreprises. Vous avez l’occasion de réduire la pression que vous pouvez avoir avec les impôts et les taxes sur le territoire français. En optant pour des pays à faible fiscalité, vous tirez davantage de profits de votre patrimoine ou de vos activités en toute légalité. Voici la liste des 7 pays offrants les meilleurs systèmes en matière de fiscalité et d’impôts.

Les avantages fiscaux d’Andorre

La Principauté d’Andorre est un petit territoire indépendant situé entre la France et l’Espagne, dans les Pyrénées. Avec de nombreux atouts pour les personnes qui recherchent une fiscalité clémente, elle affiche un taux d’imposition de 10 %. C’est l’un des taux les plus bas de toute l’Europe et cela concerne la plupart des impôts (impôts sur les bénéfices, imposition personnelle, etc.). Certains impôts n’existe pas dans la Principauté (impôt sur les dividendes, impôts sur les succession, etc.)

Andorre est aussi connue pour son haut niveau de sécurité. Pour obtenir la résidence dans cette principauté et bénéficier de ses faveurs fiscales, vous pouvez y développer une activité économique ou bien vous êtes tenue d’y réaliser un investissement minimum de 600 000 euros. Un placement dans le secteur immobilier local sera par exemple très apprécié. Une caution de 50 000 euros est également exigée.

Les placements avantageux et le Luxembourg

Dans une zone euro en pleine crise, le Luxembourg semble se positionner comme un havre de paix sur le plan fiscal. Le territoire est en effet très attractif. Sur les revenus de placements non spéculatifs, vous payez seulement un impôt forfaitaire de 10 %. Il s’agit toutefois d’investissements sur le long terme tels que les obligations ou l’assurance-vie.

Cette dernière offre de nombreuses possibilités pour les résidents du Luxembourg, avec une réglementation très souple. Pratiquement tout peut être assuré dans le pays et la latitude pour les montages financiers est grande. À l’instar de la Belgique, le Luxembourg n’applique pas de taxe sur les plus-values, mais vous devrez respecter certaines conditions. 

La Suisse et ses avantages en termes de patrimoine

Vous disposez d’un patrimoine conséquent et souhaitez rester à proximité de la France ? Une expatriation fiscale en Suisse peut être idéale. La règle du forfait fiscal dans ce pays vous permet de payer un impôt « sur la dépense ». Il est calculé en considérant le bien que vous possédez ou louez en Suisse, mais aussi des éléments de votre train de vie. Cette imposition a l’avantage d’être prévisible, car vous payerez le même montant chaque année. Celui-ci se négocie directement auprès de votre canton d’accueil.

C’est un régime fiscal qui vous aide également à rester discret sur vos revenus. La taxe fiscale forfaitaire n’y étant pas corrélée, vous n’aurez pas besoin de divulguer l’argent que vous gagnez. La Suisse reste cependant un pays qui n’est pas adapté à toutes les bourses. Un minimum de 100 000 francs suisses par an (102 830, 90 euros) est demandé comme forfait d’impôt. Le montant est encore plus élevé lorsque votre résidence se trouve dans le canton de Genève.

Les îles des Bahamas

Réputées pour leurs belles plages de sable fin, les Bahamas sont connues dans le monde de la fiscalité pour leur faible taux d’imposition. L’archipel se retrouve non loin de Cuba et de la Floride aux USA. Grâce à une expatriation fiscale dans ce pays des Caraïbes, les étrangers ont la possibilité de ne pas payer d’impôt sur les revenus personnels.

Comme dans bien d’autres pays, ce taux d’imposition de 0 % est soumis à certaines conditions d’éligibilité. Actuellement, un investissement immobilier d’un demi-million de dollars (près de 469 000 euros) est nécessaire pour une demande de résidence dans les îles des Bahamas.

Le statut de résident non-dom de Malte

Située en zone euro, la République de Malte fait partie de la liste des paradis fiscaux dans l’espace Schengen. Dans ce pays, plusieurs programmes sont développés pour l’accueil des étrangers souhaitant obtenir la résidence. Les citoyens d’Europe peuvent s’expatrier en République de Malte comme « résident non-dom ».

C’est un statut qui offre plusieurs avantages en termes de fiscalité. Vous bénéficiez d’un taux d’imposition de 0 % sur les revenus de source non locale et non rapatriés sur le territoire Malte. Cela veut dire que les impôts sont calculés seulement sur les revenus que vous générez dans le pays. C’est une destination prisée des dirigeants d’entreprises qui ont leurs sociétés ailleurs dans l’Union européenne ou dans le monde.

Une limite d’imposition faible à Gibraltar

Gibraltar est un territoire du Royaume-Uni qui se retrouve sur la côte sud de l’Espagne. Ses résidents ont accès à une fiscalité clémente, notamment avec le statut spécifique « de catégorie 2 ». Il n’y a pas d’impôt sur la fortune (ISF). L’imposition annuelle sur les revenus est limitée aux premières 80 000 livres Sterling gagnées. Ce qui implique un impôt maximal de 28,360 livres (près de 33 000 euros).

Il faut toutefois noter que vous devrez vous acquitter d’un minimum de 22 000 livres d’impôt. Gibraltar dispose du même système juridique que l’Angleterre ainsi que le Pays de Galle. Cela garantit sa stabilité gouvernementale et la confiance de l’Union européenne.

Être résident non habituel au Portugal

Au Portugal, le statut spécifique de « résident fiscal non habituel » a été instauré récemment. Il permet aux retraités tricolores qui s’installent à Porto ou à Lisbonne d’être exonérés d’impôt sur le revenu durant 10 ans. Ces avantages fiscaux sont valables sous certaines conditions et excluent les produits de placement (imposés à 28 %).

Ajouté aux prix de l’immobilier et au coût de la vie sur le territoire, le Portugal devient un véritable paradis fiscal pour ces retraités. Le pays occupe désormais la première place parmi leurs destinations favorites, devant le Maroc. Un autre avantage fiscal avec ce statut au Portugal est l’absence de l’impôt sur la fortune (ISF).

Ces différents États offrent des avantages fiscaux qui peuvent être plus ou moins intéressants en fonction de votre profil. Avant de vous engager, vous devrez rechercher plus d’informations sur les conditions et les lois en vigueur dans le pays qui vous intéresse. Préparer son expatriation est un projet de vie qui nécessite d’être accompagné. L’aide d’un professionnel en économie ou de la fiscalité des entreprises vous aidera à faire un choix judicieux pour protéger vos avoirs. N’hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci dessous. 

Nos experts vous répondent rapidement.
Restez informé : Inscrivez-vous à notre bulletin d'information
À lire aussi

Vous souhaitez plus d'informations ?

Nos conseillers vous répondent rapidement
Recevez nos actualités

Inscrivez-vous à notre bulletin d'information

Deux communications par mois directement dans votre boîte mail